Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2016

Gardiens de la Terre , plus qu'un film, une invitation à la vie

1016276_fr_les_gardiens_de_la_terre_1462795547647.jpg

 

Et bien c'est fait, notre ciné-échange eu lieu jeudi 22 septembre 2016 à 20h30 comme prévu.

UN FILM choisit :

"Gardien de la terre"  qui est une invitation à la méditation à une vie plus sobre et à une reconnexion à la nature , un voyage au cœur de la vie à la recherche d’anciennes sagesses enfouies pour ceux et celles qui veulent l’entendre.

Nous remercions notre partenaire les colibris de Besançon qui étaient tous présents pour accueillir ce nouveau film plein d’enseignements ainsi que notre invité du soir, Fabrice Monnot un passionné du développement du potentiel humain , venu nous aider à comprendre ce message ancestral et témoigner de ce que la vie a de beau à nous apprendre par une prise de conscience des potentiels que chacun peut mettre au service du bien de l’homme et de la planète .

Ce fut pour nous un réel plaisir et une grande fierté de porter un tel projet et d'avoir pu le presenter pour la première fois sur les écrans à Besançon .En cela nous tenons à remercier tout acteur qui a contribué, de près ou de loin ,à l’aboutissement de cet évènement .

 A la suite du film, nous avons proposé à chacun des participants de prendre la parole et de nous faire partager leurs impressions, remarques, questions. Un moment d’échange où le spectateur devient acteur , un moment ponctué parfois par des silences, des réflexions internes ……..mais c'est certain ce film n’a laissé personne indifférent, même si parfois il faut du temps pour comprendre la profondeur des messages dont il est gardien.

 Quant à moi et bien  ce film m’évoque différents thèmes tous intéressants et important les uns que les autres.

Que  le voyage nous éduque pour aller à la rencontre de l’autre,  une école de la vie , où l’on apprend chaque jour, à chaque instant, en contact avec l’autre et en osmose avec la nature .

C’est la rencontre vers d’autres modes de vie, d’autres cultures, chacune ayant sa place et son importance .Toute  mon admiration va à cette famille de trois enfants qui a délaissé son confort pour comprendre le sens de leur vie , loin de la modernité n'emportant avec elle que le strict nécessaire et pour seule richesse ; leurs trois enfants . Un décision qui demande un grand courage et une forte détermination à changer les choses .

 ce voyage est un voyage au plus profond de soi  pour trouver de nouvelles perspectives dans le monde actuel où nous vivons .

  A travers  les couleurs et les langues de ces peuples qui réjouissent et régalent nos sens on nous rappelle fortement que les différences sont une richesse et une bénédiction .

Le sens de la liberté alors prend tout son sens. Loin de ses sociétés consuméristes, on comprend alors que tous les besoins aujourd’hui sont créés par un matraquage publicitaire nous faisant croire que le matérialisme nous rend libre et évolué alors qu’en réalité il nous asservit de plus en plus et nous abrutit de plus en plus. Une prise de conscience, qui nous invite à donner plus de profondeur à nos relations humaines et à délaisser le virtuel qui nous éloigne de l’essence même de la vie.

Alors qu’on croit posséder ce sont les choses qui nous possèdent, nous éloignant de plus en plus de notre nature, et même de nos familles ancestrales et de ses sagesses.

 Me vient alors à l’esprit une phrase de Pierre Rabhi tiré de son ouvrage « vers une sobriété heureuse »

« Renoncer au superflu met encore plus en évidence le  nécessaire et l’indispensable »

 au fin fond du monde , un seul message 

«  Préserver la terre et toutes ses créatures pour préserver l’homme, ne prendre que ce qui est nécessaire à notre vie et vivre avec les saisons.

Alors que l’espèce humaine est la seule espèce de mammifères sur Terre qui aime se détruire mais qui va aussi détruire tout l’espace qu’elles s’octroient sans considérations pour les autres espèces vivantes qu’elles soient animales, végétales, ou minérales, j’entends  ce vieil homme, un sage indien, distribuer  ces conseils à cette famille venue de loin pour chercher la vérité :

 Les hommes doivent prendre soin de chaque être vivant car il y a plus petit que l’homme mais ne pas oublier qu’il y a plus grand comme l’éléphant qui pour préserver la vie d’une petite fourmi, soufflait sur son passage.

Ce film revient à faire naitre les pratiques de nos ancêtres, des comportements qui définissaient  ce qu’étaient vraiment être libre à travers leur respect de la vie, leur contentement en si peu et leur gratitude.

Il nous réveille lentement à une vie où la spiritualité à toute sa place, ou l’homme est en osmose avec la nature, ou l’amour pour l’autre est plus fort que notre convoitise sans fin d’une vie qui finalement ne nous appartient pas.

Quelle planète laisserons nous à nos enfants et quels enfants allons- nous laisser à cette planète ? dit Pierre Rabhi et bien ce film apporte des réponses à ceux qui veulent bien entendre que le changement commence à l’intérieur de nous et qu’il n’est jamais trop tard pour construire un monde meilleur pour tous .

A chacun de se reconnecté à la nature, à l’autre, à soi  pour à nouveau éclairer son chemin.

 

Djamila

14/09/2016

bonne fête de l'AID

En ce jour de fête , La Famille D'abord tient à vous adresser ces meilleurs vœux .

Qu’en ce jour de fête, nous puissions, les uns et les autres, invoquer pour les hommes et les femmes en souffrance et unir nos efforts pour construire un monde en paix .

Que ce jour de fête et de recueillement soit une manifestation de valeurs telles que le partage, la solidarité, la tolérance.
AID MOUBARAK

aid moubarak 2016.jpg

 

 

ciné-échange "Gardiens de la Terre"

 L'association la Famille D'abord commence bien sa rentrée en restant sur le thème du voyage avec notamment un ciné -échange en partenariat avec les colibris de Besançon autour d'un beau film documentaire intitulé :

"Gardiens de la Terre"

jeudi 22 septembre 2016 à 20h30 au cinéma Victor Hugo

 

 

1016276_fr_les_gardiens_de_la_terre_1462795547647.jpg

 

Avec la présence

de Fabrice Monnot ,membre du comité de pilotage d'Alliance Pour la Santé et Vice président de Jardin des Pratiques de santé

et de notre naturopathe Fabienne Maignien Petitjean .

 

Un retour sur soi, un retour sur les autres , des sagesse millénaires jusque là cachées et qui se dévoilent pour ceux qui veulent entendre et la recevoir .

Une alternative à un monde qui a perdu ses valeurs.

Une école de l'humanisme pour les enfants du futur.

 

Comment apprendre à se déconnecter d'un monde hyper technologique et revenir à une sobriété heureuse ?

Comment se guérir d'un monde vide de spiritualité et revenir aux remèdes des anciens peuples connectés à la nature ?

Un débat qui nous concerne tous , pour penser un meilleur monde .

 

 

LFD